UNE NOUVELLE LOI TRAVAIL

Publié le par André GIRAUD

Le journal "La Marseillaise" a traité sur deux pages le nouveau projet de modifications de la loi travail qui avait en 2016 soulevé de nombreuses protestations de rues, mais qui a été adopté par le gouvernement par application de l'article 49/3 de la constitution, qui  permet de ne pas  légiférer.

Cette année le nouveau gouvernement à décidé d'utiliser un projet de loi d'habilitation à prendre par ordonnances;Les informations sont transmises aux organisations syndicales qui demandent CFE-CGC en tête une véritable concertation!

Dans ce grand projet, le coût du travail est encore la cible comme le précise Françoise Verna l'éditorialiste du journal méditerranéen, le titre de son article c'est "la guerre éclair" en effet tout doit être bouclé pendant l'été, le coût du travail est parait-il le responsable du chômage!!!

Ce n'est pas l'absence d'investissements, de créativité, d'innovation, de formation qui seraient des gages pour remplir les carnets de commandes des entreprises, NON ce sont les salariés !

Ce sont les salariés qui plombent l'économie et qui étranglent leurs propre entreprise!!!

Selon un sondage du 28 juin 61% des français sont opposés aux ordonnances, le rassemblement du 27 juin à l'esplanade des Invalides près de l'Assemblée Nationale, les syndicalistes présents ont démontrés, les nombreuses mesures destructrices du projet, elles sont nombreuses pour détourner, voire supprimer la parole des cadres, employés, ouvriers.

Nous ne citerons  que l'un des articles, qui concerne la santé de toutes et de tous, le regroupement des instances représentatives du personnel, dont le CHSCT en français le Comité d'Hygiène de Sécurité et des Conditions de Travail, ce qui limitera inévitablement le temps nécessaire à l'examen des problèmes!!!

Les maladies graves provoquées par l'utilisation de l'amiante, depuis des décennies,est toujours malheureusement d'actualité, le Parquet de Paris à requis la fin des investigations dans vingt dossiers déposés, et des centaines de salariés, doivent tenter les mêmes recours .  L'action de prévention des CHSCT , des maladies professionnelles est un point essentiel que le projet de loi veut limiter

Pour lutter contre ces mesures, rendez-vous le 12 septembre,pour une grande journée d'action. 

Publié dans Actualité générale